V

  

Magasin :

ZAC

20 b rue des minées

44640 Cheix en retz 

Le magasin est fermer jusqu' fevrier

 

 

 

 

 

 

  06.34.57.38.06 

Contactez-moi de préférence par sms ou mail, car je suis occupé a l exploitation

La saison de vente de poule pondeuse est fini

Nous vous disons a l'année prochaine

Je vous souhaitent de passer de bonne fête de fin d année

 

 

https://www.les-volailles-de-flo.fr/

https://www.mangeons-local.bzh/producteurs/la-bergerie-de-flo/

 

Conseils d'élevage par La Bergerie de Flo au Pellerin

Faites confiance au savoir-faire de votre éleveur de poules en Loire-Atlantique

Votre éleveur au Pellerin vous fait bénéficier de ses conseils afin de prendre soin de vos poules.

Les conseils de votre éleveur de poules

installez vos animaux nouvellement acquis :

 

 

  • Conseils d'élevage, soins et entretien d'un poulailler pour vos poules pondeuses et poussins.

    QUELQUES CONSEILS POUR BIEN RÉUSSIR VOTRE ÉLEVAGE...

    ... À l’arrivée de vos pensionnaires.

    LE LOCAL

    Il aura été convenablement nettoyé et désinfecté ainsi que tout le matériel nécessaire à l’élevage. On veillera à supprimer la vermine : souris, rats, poux. Supprimez aussi les courants d’air.

    L’ALIMENTATION

    Les premiers jours, posez directement l’aliment sur du papier non imprimé ou des alvéoles à œufs. Il faut aussi s’assurer que les abreuvoirs sont en dehors des rayons chauffants et ne mouillent pas la litière.

    LA TEMPÉRATURE

    25° dans la pièce et 37° sous l’éleveuse.

    LA LITIÈRE

    Elle est composée de copeaux blancs de sapin ou de paille hachée, jamais de sciure.

    propre ou seche

    L’AÉRATION

    Une bonne aération sans courants d’air est indispensable. Le local doit être chaud et sec sans odeur d’ammoniaque ni humidité.

    LA RÉPARTITION DU MATÉRIEL

    Abreuvoirs et mangeoires doivent être propres, en nombre suffisant, et bien répartis. Tous les poussins doivent pouvoir manger en même temps. Ne placez pas le matériel sous la zone de chauffage.

    FIN DE LA PÉRIODE DE CHAUFFAGE

    Ne jamais couper celui-ci brusquement, les poussins désorientés risquent de se tasser et de s’étouffer. Il faut leur laisser une source de lumière.

    CHANGEMENT D’ALIMENTATION

    Ne le faites pas brutalement, effectuez la transition aliment-grain sur 3 semaines, et cela pas avant l’âge de 6 semaines. Les grains concassés ou moulus sont mieux assimilés que les grains ronds.

    POUSSINS DÉMARRÉS

    Vous devez suivre les mêmes précautions d’hygiène et d’alimentation. Ne les mélangez pas à vos volailles adultes avant 3 mois ou plus.

    Une attention toute particulière doit être prise pour les dindes et les pintades : la température du local ne doit descendre en aucun cas en dessous de 20°C sous risque de pertes très importantes.

    LE MATÉRIEL POUR NOURRIR VOS VOLAILLES

    Il est indispensable. Un matériel adéquat permet de simplifier votre travail et d’éviter les gaspillage et les souillures dans l’aliment et l’eau.

    Rappel :

    Au démarrage : abreuvoirs 5 litres, alvéoles œufs ou papier

    À 15 jours : abreuvoirs 5 litres, mangeoire linéaire taille moyenne

    À 6 semaines : abreuvoirs 10 litres, trémie suspendue réglable

    Abreuvoirs et mangeoires doivent être placés au niveau du dos des animaux.

    LA COCCIDIOSE

    La coccidiose est une maladie causée par des parasites unicellulaires, les coccidies, vivant dans le tube digestif des volailles. Cette maladie est engendrée par un développement suffisant du parasitisme pour perturber la fonction digestive, et donc la croissance et la vitalité des oiseaux atteints.

    La maladie peut se manifester par un retard de croissance. Mais d'autres signes plus graves peuvent alerter l'éleveur comme des diarrhées (fientes humides), des fientes présentant du sang, mais aussi des poules qui présentent une frilosité ou une prostration. Enfin, la coccidiose se manifeste dans les élevages par une augmentation de la mortalité.

    Les traitements anticoccidiens sont en fonction de l’intensité de la maladie. Pour les stades les moins graves, on utilisera de l’Acidocuivre®. Pour des stades plus graves, on préfèrera du Némaprol®, et enfin du Baycox® pour les stades les plus graves.

    LES VERS INTESTINAUX

    Très fréquents en élevage familial, visibles à l’œil nu ou au microscope, ils anémient les volailles jusqu’à la mort. Il est nécessaire de traiter avec un vermifuge polyvalent, en comprimés et non dans l’eau. Après chaque changement ou traitement, vous ferez un apport vitaminique. Une désinfection des sols est une bonne précaution.

     

     

  •  

Le désinfectant est :

  • Pour le sol intérieur, sulfate de fer et arroser avec de l’eau de Javel : 1 berlingot pour 10 litres d’eau
  • Pour les murs et plafonds : badigeonner à la chaux
  • Pour les sols et extérieurs : épandre du sulfate de fer ou de la chaux vive et arroser ou attendre la pluie avant de sortir les animaux dehors

L’alimentation : l’eau de boisson doit être toujours propre et non glacée (10°).

Toujours donné, au début, des aliments complets à volonté et passer progressivement aux céréales (maïs, blé).

L’ortie est un excellent aliment pour les poules et les volailles. C’est un très bon complément de verdure pour les petits poulaillers sans parcours.

L’ortie est riche en minéraux, vitamines et en protéines.

La liste des qualités et vertus de l’ortie est impressionnante : elle aide à renforcer le système immunitaire de vos volailles. Elles sont antianémiques, antioxydantes, dépuratives … Elles contiennent aussi des acides aminés essentiels.
Elles favoriseront la ponte.

L’hiver, vos volailles ont besoin de revitalisant surtout les années froides et humides.
 

 

 

  ZAC 

20 B rue des minées  44640 Cheix en retz

 

                                     

 06.34.57.38.06